La fraude menace-t-elle le marché de la voix et de la VoIP ?


Colt cloud e starup

D’après notre analyse du trafic réseau, seulement 1 % des entreprises se sont déjà fait pirater leurs systèmes IPBX. Nous pouvons donc nous dire que la fraude dans le domaine des télécommunications ne serait finalement qu’une menace très légère qui ne mérite pas l’importance que nous lui donnons. Seulement voilà. Chaque jour la fraude dans le secteur des télécommunications peut vous coûter plusieurs milliers d’euros.

Comment cela se passe-t-il ? Les fraudeurs piratent les systèmes et les utilisent pour réacheminer le trafic international sur le réseau. Pour eux, la modification est simple : un renvoi d’appel ou un système de numérotation vers l’extérieur sont de véritables portes d’entrée et peuvent vite devenir un gouffre financier pour le propriétaire de la ligne. En effet, toutes les lignes téléphoniques représentent un accès potentiel et pour une entreprise possédant plusieurs numéros, les coûts augmentent de manière exponentielle.

Sur le marché des particuliers, plus que l’impact financier, le véritable problème réside dans la mauvaise image que la fraude donne des réseaux VoIP. Ils paraissent alors peu sûrs et trop sujets aux attaques. Alors que pour les entreprises, l’investissement dans un nouveau système de téléphonie IP représente un risque aussi bien financier qu’opérationnel.

Le risque est réel aussi bien sur les systèmes de téléphonie PBX les plus modernes, que sur les systèmes RTC et IP. La maintenance téléphonique via le réseau Internet public et les messageries vocales constituent des ouvertures pour les pirates informatiques.

Quelques conseils à suivre

Disposer d’un système de gestion des fraudes, opérationnel 24h/24 grâce à une équipe dédiée de spécialistes est important. Les profils d’appel doivent être analysés pour chaque client et toutes les alarmes monitorées. En cas de suspicion de fraude, vous devez être immédiatement sur le qui-vive. Par précaution, tous les appels internationaux doivent également être bloqués.

Pour réduire les risques, des mesures proactives peuvent être mises en œuvre :

– la modification des mots de passe des fournisseurs.

Ces mots de passe sont faciles à deviner il faut donc les remplacer et utiliser le nombre maximal de caractères en variant entre les chiffres, les * et les #.

– la définition de politiques de sécurité claires et contrôlables pour les boîtes vocales.

L’accès à la téléphonie doit être sécurisé sur l’intégralité du système. Votre PBX mérite d’être protégé ! Un mot de passe pour contrôler l’entrée et l’instauration d’heures d’accès avec limitation des appels en dehors de ces heures sont fortement conseillées notamment en ce qui concerne les numéros ADAS (Accès Direct Au Système).

– la sensibilisation des utilisateurs au sein de votre entreprise.

C’est l’un des points les plus importants. Ce sont les utilisateurs, en posant des mots de passe sur leur propre messagerie vocale et en les modifiant régulièrement, qui représentent le premier rempart face aux pirates.

Des actions sont possibles pour gérer ces risques et vous permettre de continuer à profiter des avantages de la téléphonie sur IP en toute tranquillité. Il est important de discuter avec vos partenaires IT des risques et des réalités de la fraude dans le domaine des télécommunications.

Des actions sont possibles pour gérer ces risques et vous permettre de continuer à profiter des avantages de la téléphonie sur IP en toute tranquillité. Il est important de discuter avec vos partenaires IT des risques et des réalités de la fraude dans le domaine des télécommunications.

Contactez un spécialiste

0800 949 944

Live chat avec nos vendeurs

Chat en ligne disponible du lundi au vendredi de 9h00 à 17h00

Discutons ensemble

Contactez notre équipe de vente business