Le cloud et les marchés financiers selon Celent


  • Le cloud en passe d’être définitivement adopté par les marchés financiers d’après une étude de Celent
  • La généralisation des plateformes et applications de trading crée de nouveaux défis de connectivité
  • L’explosion des contraintes réglementaires, des incertitudes macroéconomiques, de la pression des coûts, ainsi que l’innovation dans les technologies financières sont les principaux facteurs de migration vers le cloud

Paris, le 13 décembre 2016 – Une nouvelle étude de Celent, commanditée par Colt, révèle que l’engouement pour les services cloud sur les marchés financiers a atteint un tel seuil que le cloud est en passe de devenir le principal modèle pour certaines fonctions clés. L’étude « The cloud comes of age in the capital markets » dévoile une adoption croissante du cloud au cours des 18 derniers mois. Les acteurs du secteur font davantage confiance à la sécurité, à la stabilité et à la fiabilité des environnements cloud.

Selon l’étude, l’adoption du cloud est principalement motivée par quatre facteurs :

  • Le renforcement de la réglementation (MiFID II ou Dodd-Frank, etc.) ;
  • La pression des coûts ;
  • Les incertitudes macroéconomiques (le Brexit, l’économie chinoise, etc.) ;
  • L’essor des FinTech.

Ces facteurs influencent inégalement chaque acteur des marchés financiers :

  • Les acheteurs, en particulier les acteurs particuliers et firmes de petite taille, font le plus souvent appel à des solutions sur mesure et aux solutions hébergées, y compris pour le management des transactions. Le modèle cloud est plus attractif pour les hedge funds car ils ont besoin de développer des analyses rapidement.
  • Les vendeurs sont plus attachés à la maîtrise de leurs systèmes, mais explorent dorénavant les options apportant optimisation des pratiques et réduction des coûts. De nombreuses entreprises ont déjà mis en place un système hybride : le cloud privé pour leurs ressources stratégiques, et le cloud public pour leurs applications moins sensibles.

Les fonctions « métiers » influent sur l’adoption du cloud. Parallèlement à la migration plus répandue des données non stratégiques et non propriétaires vers un environnement cloud, celle des fonctions de front-office et des informations propriétaires ou clients est en retard. Toutefois, cette situation est en train d’évoluer à mesure que les établissements prennent confiance dans les performances et la sécurité du cloud. Les services innovants type TradingTech, RegTech et données de marché devraient eux aussi migrer dans le cloud.

« Les freins à l’adoption du cloud ne tiennent plus à une défiance vis-à-vis de la technologie, mais à la façon de déployer avec succès une solution conforme aux réglementations », constate Brad Bailey, Directeur de recherche chez Celent. « Dans bien des cas, le cloud public est désormais plus sûr que les systèmes sur site et nous voyons les établissements financiers changer d’attitude face au cloud, passant de “jamais !” à “comment ?” ».

Les marchés financiers voient apparaître en parallèle le besoin d’une meilleure connectivité réseau pour l’accès aux environnements cloud sécurisés. Les problèmes de sécurité et de performances limitent en effet les possibilités d’utiliser l’Internet public. Un accès cloud dédié privé est plus adapté à leurs besoins des marchés, offrant de meilleurs niveaux de débit, de latence, de performances et de sécurité.

« La pression des marchés oblige les établissements à se concentrer sur leur cœur de métier et à confier les fonctions technologiques à des spécialistes. Il n’est donc pas surprenant que le cloud arrive à maturité sur les marchés financiers, explique John Loveland, VP Marchés de capitaux chez Colt. « Les acteurs du secteur qui entreprennent cette transition ont besoin de services réseau à la demande, hautement sécurisés, conçus pour répondre aux exigences des marchés financiers, notamment en termes de vitesse. Ce n’est qu’en engageant le bon partenaire dès le départ que les établissements pourront mener à bien leur transition vers le cloud ».

L’étude “The cloud comes of age in the capital markets” est disponible en téléchargement.

À propos de Colt

Colt fournit des services réseau dédiés à des milliers d’entreprises à travers le monde leur permettant de disposer d’une large bande passante. La société est présente en Europe, en Asie et aux États-Unis. Fondée en 1992, l’entreprise compte plus de 5 000 collaborateurs dans 21 pays.

Parmi ses clients, Colt compte 18 des 25 banques et différents groupes financiers les plus importants du monde, ainsi que 19 des 25 plus importantes sociétés mondiales dans le secteur des médias et des télécommunications (liste 2014 de Forbes 2000). Par ailleurs, Colt travaille avec plus de 50 places boursières et 13 banques centrales européennes (BCE).

Pour de plus amples informations, visitez notre site web : https://www.colt.net/fr/

Pour toute information complémentaire :

Colt Technology Services
Robert BA
Tél : 01 70 99 58 02
E-mail : robert.ba@colt.net

ComCorp
Caroline Pierron / Gauthier Bencheikh
Tél: 01 84 17 84 15 / 01 84 17 84 14
E-mail : cpierron@comcorp.fr / gbencheikh@comcorp.fr

Contactez un spécialiste

0800 949 944

Live chat avec nos vendeurs

Chat en ligne disponible du lundi au vendredi de 9h00 à 17h00

Discutons ensemble

Contactez notre équipe de vente business