Le nouveau cloud


Analyser l’adaptation des marchés financiers et leur adoption du cloud, tel a été l’objectif de la recherche menée par Colt en collaboration avec le cabinet Celent. Les résultats de cette recherche sont disponibles en téléchargement ici.

Colt a collaboré récemment avec le cabinet Celent pour développer une analyse détaillée sur l’adaptation des marchés financiers et sur l’adoption au cloud. Nous avons publié des résultats pertinents dans un rapport. Ce rapport est disponible en téléchargement ici.

Dans les marchés financiers, le cloud s’implante pour devenir incontournable comme c’est déjà le cas dans de nombreux autres secteurs. Pour les principaux acteurs du marché, la question n’est plus de savoir si la migration vers le cloud est une nécessité, mais plutôt désormais de savoir comment faire.

L’accès au cloud pour les différentes parties prenantes des marchés financiers est désormais un besoin essentiel. C’est la raison pour laquelle nous pensons nécessaire d’accroître la bande passante de notre réseau Colt IQ Network.

Les usagers souhaitent disposer d’un réseau qui leur donne accès au cloud. Ce réseau doit avoir les mêmes qualités que le cloud à savoir la flexibilité, l’intelligence et la souplesse. Ils veulent être certains d’obtenir une expérience homogène de bout en bout. Heureusement, grâce à la technologie SDN, c’est aujourd’hui possible. Bien entendu, il serait facile de penser que les marchés financiers et leurs acteurs sont tous en train de migrer le cloud. Malheureusement c’est loin d’être le cas. En ce moment, la demande en bande passante plus importante, à la demande, vise certaines applications « très consommatrices » ou l’hébergement de services dans le cloud.

Cette tendance s’est accélérée avec des exigences réglementaires croissantes avec notamment, par exemple la directive européenne MiFID II avec l’augmentation massive des obligations de déclarations et de transparence qu’elle impose aux entreprises, ainsi qu’avec les quantités de données que ces dernières doivent traiter tous les jours. Tous ces éléments constituent autant de nouveaux défis pour les sociétés des marchés financiers, non pas en ce qui concerne les facteurs du marché mais en ce qui concerne la capacité de traitement et de stockage. Des fonctions telles que le reporting sur les opérations, la surveillance des marchés et les tests sont toutes à maturité pour un transfert dans le cloud. Nous commençons également à voir des utilisations plus collaboratives du cloud pour des fonctions communes à tous les acteurs, mais qui n’apportent aucun avantage concurrentiel, par exemple la conformité réglementaire.

Coup de projecteur sur le chemin à parcourir

Il est évident que le cloud répond de manière efficace aux nombreux problèmes que rencontrent les acteurs du marché  comme l’évolutivité, la flexibilité, le capex moins élevé, l’absence d’empreinte, … Mais il doit également faire face à ses propres défis.

Avec de nombreux fournisseurs de cloud exploitant des data centres en dehors des pays dans lesquels leurs clients opèrent, les réglementations relatives à la souveraineté des données entrent en jeu. Le stockage d’informations sensibles sur les clients à l’extérieur du pays d’origine peut être délicat. Où ce data centre du cloud est-il situé ? Quelles en sont les implications sur l’accès aux données stockées sur ses serveurs ? Il convient que quiconque passant au cloud comprenne les attitudes des divers gouvernements envers la confidentialité des données. Cet aspect est d’autant plus important si vous êtes une banque mondiale avec une présence locale. Les fournisseurs de cloud le savent et collaborent avec les acteurs pour proposer des possibilités de stockage dans le cloud à partir de plusieurs sites.

Le contrôle pose également problème. Mettre tous ses œufs dans le même panier n’est pas prudent. Par conséquent, on constate que plutôt que d’utiliser un seul fournisseur de cloud pour couvrir tous leurs besoins, les sociétés préfèrent recourir à plusieurs pour s’assurer qu’elles ne finiront pas par dépendre d’un seul vendeur chez qui elles seront bloquées. Les utilisateurs sont donc demandeurs de normes ouvertes permettant la connectivité et la portabilité entre de multiples fournisseurs de cloud.

La sécurité des données lors d’un déploiement dans le cloud est un autre domaine qui inquiète les sociétés financières. Ces sociétés veulent savoir si leurs données sont sécurisées pendant le transfert vers ou à partir du cloud, tout comme pendant le temps où elles y résident. Là aussi, beaucoup de fournisseurs de cloud consacrent une grande partie de leurs efforts et de leurs investissements à s’assurer que la sécurité est garantie. Par ailleurs, de multiples options de connexion au cloud, par exemple des liens dédiés ou des connexions extranet gérées peuvent offrir une plus grande sécurité comparées aux connexions Internet.

En dépit de ces préoccupations et d’une certaine inertie organisationnelle qu’il faudra vaincre, la transition vers le cloud semble inévitable au vu des moteurs et des taux croissants d’adoption de cette technologie. Peut-être ne verrons-nous pas toutes les institutions passer en bloc au cloud, mais nous verrons des fonctions non sensibles y être transférées en premier, suivies plus tard d’activités plus délicates. Le reporting, les tests, la surveillance sont autant d’exemples de domaines dans lesquels une infrastructure basée sur le cloud prend tout sens. La flexibilité des services basés sur le cloud en matière de capacités et de calcul les rend naturellement séduisants. Comprendre les obstacles qui doivent être surmontés pour que l’adoption du cloud soit une réalité est un facteur fondamental de réussite de toute transition.

Ce passage à un modèle de cloud ne pourra être effectué – et produire les effets voulus – que si le réseau utilisé pour réaliser de tels déploiements est capable de refléter l’expérience du cloud en termes d’intelligence, de flexibilité et d’extensibilité. Attendons-nous à voir une approche « à la demande » en tout : pour le cloud aussi bien que pour le réseau.

 

 

Étude de cas

JCDecaux

Du wifi gratuit sur la prestigieuse avenue parisienne des Champs Elysées, c’est une réalité depuis plusieurs mois. Le savoir-faire reconnu de JCDecaux dans la fourniture de mobiliers urbains a été associé aux capacités du réseau à très haut débit de Colt…

Produit Associé

Services de chiffrement Colt IQ Network

Protégez vos données sensibles avec les services de chiffrement Colt IQ Network. L’efficacité de la sécurité d’un réseau repose sur de multiples couches de défense…

Blog

Transformation technologique : directive MiFiD 2

Le lancement de la directive MiFID 2 en janvier 2018 entraîne des changements d’ordre technologique et systémique pour l’ensemble du secteur financier.

Contactez un spécialiste

0800 949 944

Live chat avec nos vendeurs

Chat en ligne disponible du lundi au vendredi de 9h00 à 17h00

Discutons ensemble

Contactez notre équipe de vente business