Les affaires florissent dans l’Asie numérique


Le rajeunissement de la main-d’œuvre accélère la transformation numérique qui gagne les entreprises de la région Asie-Pacifique. A titre d’exemple, une étude réalisée par le cabinet d’analyse IDC indique que d’ici 2020, la force de travail de la région Asie-Pacifique — à l’exclusion du Japon — sera pour moitié composée de millenials, ce qui favorise l’adoption d’« accélérateurs d’innovation à potentiel élevé » tels que la réalité augmentée (RA) et virtuelle (RV), l’intelligence artificielle (AI) et la robotique.

Cette recherche de compétitivité donnera naissance à de nouveaux comportements et à de nouvelles pratiques, notamment autour des interfaces homme-machine, de la collaboration, des expertises et des talents, de la visualisation et des informations orientées-données, avec à la clé un espace de travail de plus en plus intelligent.

La création d’environnements professionnels réellement intelligents repose sur les capacités du Cloud, où un nombre croissant de terminaux connectés sont utilisés pour exécuter de multiples applications informatiques, telles que la connexion des chaînes d’approvisionnement, des opérations, de la logistique et des ressources humaines. Cette approche met à la disposition de la force de travail une panoplie de services, d’outils et de techniques qui lui permet d’être plus productive et efficace tout en offrant une expérience utilisateur optimale.

Ainsi, le cabinet Gartner prédit que « d’ici à 2020, les algorithmes vont positivement transformer le comportement de plus d’un milliard d’employés à travers le monde ».[1]

Pour faire face à l’augmentation de bande passante induite par la transformation numérique qui touche l’Asie, Colt a récemment développé sa présence à Hong Kong et Singapour, deux marchés clés où les capacités d’interconnexion entre immeubles d’entreprise et data centres devraient connaître un taux de croissance annuel composé (TCAC) de respectivement 51 % et 43 % entre 2016 et 2020, selon l’hébergeur Equinix.

Pour l’heure, la zone desservie par Colt à Singapour couvre plus de 1 500 immeubles situés dans le quartier des affaires, ainsi que plus de 10 data centres, ce qui permet à Colt de couvrir plus de 90 % du pôle économique de la cité-Etat. En ce qui concerne Hong Kong, Colt couvre plus de 2 500 bâtiments et une douzaine de data centres — des chiffres qui vont continuer d’augmenter.

Si les services de conseil en logiciels et high-tech représentent aujourd’hui deux des budgets technologiques les plus élevés et dont la croissance est la plus forte aux Etats-Unis et en Asie, la région Asie-Pacifique est à la traîne et de nombreux pays sont encore en train de bâtir les infrastructures sur lesquelles reposent ces capacités technologiques. Mais cette situation ne devrait pas perdurer. Le cabinet d’analystes indépendant Forrester prévoit en effet que les dépenses consacrées par les entreprises et les administrations de la région Asie-Pacifique aux produits et services technologiques augmenteront de 5,7 % en 2018. Principal moteur de cet essor, les dépenses en logiciels et services, qui vont gagner 7 % à 8 % à taux de change constant pour atteindre 129 milliards de dollars en 2018, tandis que les applications dédiées aux processus métier représenteront la catégorie de logiciels la plus importante et la plus dynamique[2].

Cette étude souligne également que la technologie métier (business technology) est en train de s’imposer comme l’un des principaux moteurs du secteur des logiciels et des services, en aidant les entreprises à conquérir, servir et fidéliser leurs clients. En Asie-Pacifique, les dépenses technologiques devraient totaliser 113 milliards de dollars en 2018. Il convient toutefois de noter que l’intérêt accordé à la business technology varie d’une entreprise à l’autre, et que la nature de cet intérêt et des investissements réalisés dépend de la maturité numérique de ces entreprises.

Par ailleurs, selon l’étude publiée par Andrew Bartels, vice-président et analyste chargé des DSI au sein du cabinet Forrester, le cloud représentera 18 % des dépenses en logiciels et 9 % des dépenses d’externalisation. Bien que les offres de services cloud, toutes déclinaisons confondues, représentent encore une part minime (3 %) du marché technologique de la région Asie-Pacifique, leur taux de croissance est rapide2. L’étude de Forrester explique également comment les applications déployées sur le cloud ou disponibles « en tant que service » (SaaS) continueront de représenter la principale catégorie. Le marché des applications accessibles dans les environnements de clouds publics en Asie-Pacifique va doubler, passant de 8 à 16 milliards de dollars entre 2015 et 2018, avec un TCAC de 25 %. La croissance est d’abord centrée sur les logiciels accessibles en tant que services (SaaS) comme la gestion de la relation client (CRM), les contenus et la collaboration, ainsi que les applications de productivité. Toutefois, des catégories telles que la gestion des services de terrain, la gestion de la formation et des talents, ainsi que les progiciels de gestion intégrées (ERP) disponibles en mode SaaS et qui complètent les applications transactionnelles sur site, connaissent depuis deux ou trois ans une certaine embellie.

La maturité de la technologie cloud varie rapidement à mesure que les entreprises acceptent et adoptent des solutions déployées sur le cloud. Le cloud computing n’est pas uniquement une option adaptée à un large éventail de charges de travail technologiques : dans de nombreux cas, c’est avant tout la meilleure méthode pour conquérir de nouveaux marchés plus rapidement et conserver une longueur d’avance sur la concurrence. Récemment, les grands fournisseurs de clouds publics comme Amazon Web Services, Microsoft Azure ou Google ont effectué d’importants investissements dans divers marchés asiatiques pour atténuer les inquiétudes concernant la sécurité et respecter les réglementations locales en matière de résidence des données.

Cependant toutes ces opportunités dépendent d’une connectivité sécurisée, évolutive et à bande passante élevée aux applications critiques hébergées dans les centres de données et les clouds. Êtes-vous suffisamment  connectés pour profiter de ces opportunités ? Téléchargez notre livre blanc ici pour en savoir plus.

[1] Etude Gartner, Eight Building Blocks You Need to Construct Your Digital Workplace Plan, 13 juin 2017

[2] Etude Forrester, Asia Pacific Tech Market Outlook For 2017 To 2018, 24 janvier 2017

Étude de cas

JCDecaux

Du wifi gratuit sur la prestigieuse avenue parisienne des Champs Elysées, c’est une réalité depuis plusieurs mois. Le savoir-faire reconnu de JCDecaux dans la fourniture de mobiliers urbains a été associé aux capacités du réseau à très haut débit de Colt…

Produit Associé

DC Net

DCNet est la solution avancée d’interconnexion de Colt, offrant un accès direct à plus de 850 data centres en Europe, Asie et Amérique du Nord.

Blog

Cloud : l’importance de l’interconnexion des data centres

Le portefeuille de solutions réseau proposé par Colt permet aux clients de connecter des bâtiments d’entreprise à des data centres dans le but de créer un environnement sécurisé.

Contactez un spécialiste

0800 949 944

Live chat avec nos vendeurs

Chat en ligne disponible du lundi au vendredi de 9h00 à 17h00

Discutons ensemble

Contactez notre équipe de vente business