La révolution numérique a-t-elle donné naissance à une économie post-industrielle ?

HomeLa révolution numérique a-t-elle donné naissance à une économie post-industrielle ?

Sommes-nous dans une économie post-industrielle ? Les Entretiens du Nouveau Monde industriel qui se sont tenus au Centre Pompidou les 17 et 18 décembre dernier m’ont donné l’occasion de proposer une réponse étayée en ce qui concerne l’industrie numérique, dont voici une rapide synthèse.

S’il y a bien une industrie du numérique, puissante et visible, il n’y a pas selon moi, à proprement parler, d’ « économie du numérique ». En effet,  la contribution, qu’elle soit directe ou non, d’Internet à l’économie globale ne dépasserait pas 3%, selon l’étude du cabinet d’analyse Greenwich. Nous sommes donc loin d’une révolution et plus traditionnellement dans le cadre d’une évolution industrielle.

Il est en effet évident que le numérique pénètre largement l’industrie, contraignant les acteurs traditionnels à adapter constamment leur modèle sous peine de disparaitre. Un exemple marquant : n’ayant su prendre  le virage du numérique, Kodak a ainsi déposé le bilan récemment (l’’ironie étant qu’en 1994, Apple commercialisait le premier appareil photo numérique grâce à l’exploitation d’un brevet déposé par… Kodak).

Les nouvelles technologies sont ainsi parfois à l’origine de la disparition ou de la refonte de secteurs d’activité entiers. Rien que de très naturel ici : il s’agit de la fameuse destruction créatrice, ou « ouragan perpétuel », théorisée par Schumpeter. Pour qu’une entreprise préserve sa croissance et prospère, il lui faut constamment se réinventer et investir les secteurs en croissance.

Le numérique a cette particularité d’être à la fois l’un de ces secteurs en croissance et un outil à mettre en œuvre pour aller chercher la croissance. Une double casquette qui en fait tout naturellement l’un des piliers de l’évolution industrielle des années à venir.